LE BILLET DES PAPAS

Le mec d'à côté  (Hommage à tous ces hommes que l'on nomme Beaux-pères.)

 

On dit qu'on choisit ses amis,

Et qu’on n’ choisit pas sa famille.

Mais pour cet homme ce n'est pas le cas,

Il nous a pris ma mère et moi.

C'est un mec bien, qui a l'air réglo.

Qui ne trouve pas toujours les mots.

Il fait c’ qu'il peut pour qu’ ça se passe bien.

Ma mère plonge ses yeux dans les siens.

 

Quand on m’ demande qui c'est ce gars,

A qui je ne ressemble pas.

Moi je réponds sans m’attarder,

Que c'est juste le mec d'à côté.

 

On dit de lui qu' c’est mon beau-père.

Moi j’réponds qu’ c’est le mec de ma mère.

Il veille à ce qu’on n’ manque de rien,

Et rend possible le quotidien.

On s' croise parfois dans les couloirs,

Et j’ fais semblant de ne pas le voir.

Un père j'en ai d’jà perdu un,

Il y a qu’ les idiots qu’apprennent rien.

 

Quand on me demande qui c'est ce gars,

A qui je ne ressemble pas.

Moi je réponds sans m'en soucier,

Que c'est juste le mec d'à côté.

 

On dit qu'le temps fait bien les choses,

Et que les mots font bien les proses.

Je n’ sais pas quoi faire, ni penser,

Alors j'essaye de l'esquiver.

Depuis qu'il est là, elle sourit,

Quoi penser de cette comédie ?

Elle a pt’être le mec qui lui faut,

Moi j'ai un toit et un frigo.

 

Quand on me demande qui c'est ce gars,

A qui je ne ressemble pas.

Moi je réponds sans sourciller,

Que c'est juste le mec d'à côté.

 

Les autres me disent qu'il est sympa,

Et qu'un jour faudra qu’j’fasse un pas.

Mais les blessures n'ont pas d'oreille,

Quand les colères sont sans sommeil.

Je sais qu'un jour je vais craquer,

Sera-t-il là pour m'épauler ?

M’aidera-t-il à casser le mur,

Qui asphyxie notre futur ?

 

Quand on me demande qui c'est ce gars,

A qui je ne ressemble pas.

Moi je réponds mâchoire serrée,

Que c'est juste le mec d'à côté.

 

L'orage aide les fleurs à pousser.

Je vois ma mère nous observer.

Il m’apprend à défaire des nœuds.

Elle a des reflets dans les yeux.

On dit de cet homme qu'il est beau.

Et j'ai compris en quelques mots :

Qu'il faut deux camps pour faire la guerre,

Qu'il faut un fils pour faire un père.

 

Quand on me demande qui c'est ce gars,

A qui je ressemble parfois.

Moi je réponds avec fierté,

Que c'est le mec qui m'a élevé.

 

Monsieur Chou

Le Billet des papas est une initiative de la Maison de la famille de la ville de Reims. 

 

Accueil, écoute, infomations, orientations et rencontres collectives, retrouvez toute l'actualité de ce lieu ressource en vous inscrivant à la Newsletter.

gallery/bloc reims mdlf